Centro Sur mise sur l’innovation et la recherche sur les variétés d’asperge avec lesquelles elle travaille, cherchant à prouver ses propriétés nutritionnelles et organoleptiques, afin de démontrer l’importance de cet aliment dans la nutrition humaine. À tel point qu’elle a participé au développement du premier cluster d’innovation agroalimentaire établi à Huétor Tájar, CINNGRA (cluster d’innovation agroalimentaire de Grenade).
Centro Sur préconise d’encourager et de promouvoir l’innovation parmi les petites et moyennes entreprises, contribuant ainsi au progrès et au développement de produits de qualité dans le secteur agroalimentaire.
Grâce à cette association, il est possible de procéder à des projets d’innovation auxquels Centro Sur participe en tant que partenaire, en apportant son savoir-faire dans le secteur horticole.

Par ailleurs, elle investit pour que son propre département de recherche, de développement et d’innovation puisse évoluer, afin de pouvoir y étudier et optimiser ses processus industriels, tirer parti des sous-produits ainsi que développer de nouveaux produits pour élargir la gamme qu’elle propose, en parcourant de la première à la cinquième gamme, dans le but de faire connaître l’asperge et de soutenir sa consommation.
La coopérative cherche également à promouvoir les recherches liées à la durabilité, à l’efficacité énergétique et à la réduction des déchets dans le processus de production. Pour ce faire, elle participe à des projets à cette fin, poursuivant l’objectif de faire de l’industrie agroalimentaire une industrie de plus en plus eco-friendly.


Centro Sur compte, en outre, sur le soutien du Centre technologique national de la conserve et de l’alimentation (CTNC), avec lequel elle coordonne des études pour l’amélioration constante de ses produits en matière de sécurité alimentaire et de qualité, en développant tout type d’analyses et d’études de durée de vie. Elles fournissent également à Centro Sur toutes les mises à jour du secteur, ce qui lui permet de se tenir au courant des tendances et des nouvelles lignes d’innovation.

De plus, elle collabore avec l’Institut de recherche et de formation agraire et de la pêche (IFAPA) avec lequel elle a participé à des études liées à la caractérisation des composés bioactifs de l’asperge Huétor Tájar, entre autres.


Par ailleurs, Centro Sur compte aussi sur le soutien du Conseil supérieur de recherches scientifiques (CSIC), avec lequel elle a coordonné des essais pour étudier la phytochimie de l’asperge sauvage, en pouvant voir les différences existantes avec l’asperge verte, et ainsi promouvoir les avantages de l’asperge autochtone en revenant aux origines de l’espèce. La coopérative a participé à l’étude de la culture in vitro de l’asperge verte-violette de Huétor Tájar avec l’Institut « La Mayora » de Malaga, appartenant au CSIC, avec lequel elle a étudié l’optimisation de sa croissance et de sa régénération au niveau du laboratoire afin de pouvoir mettre en œuvre ces techniques de reproduction sur le terrain. Ainsi que les recherches menées avec l’Institut de la Graisse de Séville sur le profil d’acides gras des asperges, qui ont conclu à l’importance nutritionnelle des saponines, des composés gras abondants dans les asperges qui contribuent à la diminution du cholestérol.


En collaboration avec l’Université de Cordoue, des études ont été effectuées sur la génétique de l’asperge, dans le but d’observer la viabilité des cultures avec de nouvelles espèces, en réalisant des croisements entre des variétés comme le « Morado de Huétor » et celles plus commerciales. Ces variétés locales constituent une grande ressource avec une génétique précieuse qui pourrait être utilisée pour élargir le fond génétique des cultures modernes.

Esta web utiliza cookies propias para su correcto funcionamiento. Al hacer clic en el botón Aceptar, acepta el uso de estas tecnologías y el procesamiento de tus datos para estos propósitos. Más información
Privacidad